entrepreneur-593358_640

Trois clés pour une bonne culture d’entreprise

En premier lieu, penchons-nous sur ce que signifie l’intitulé « culture d’entreprise », aussi décliné en « culture organisationnelle ». Pour synthétiser, disons qu’il s’agit d’un ensemble d’éléments qui définissent l’identité de la société en question, son fonctionnement, ses rites et son esprit uniques par rapport à ses concurrents. Notez que ceci se réfléchit dès le départ, dès la domiciliation de votre entreprise. Et cela se poursuit, que vous peaufiniez votre boîte dans un open space, que vous louiez un bureau ou plusieurs en centre d’affaires.

Une entreprise étant une mini-société, sa culture se traduit par l’expression : «c’est comme ça que nous faisons ici». Ce sont plusieurs composantes informelles partagées par l’ensemble des collaborateurs, telles que des valeurs (l’éthique, le respect de l’environnement ou encore la convivialité), des méthodes de travail, des codes vestimentaires et de langage, ou encore des faits historiques marquants pour l’entreprise.

La culture d’entreprise est une solution apportée par les anthropologues pour résoudre les problèmes de performance et d’engagement des employés, notamment. Elle aide à œuvrer dans le même sens, favorise la cohésion et limite les conflits. Mais elle a également de l’intérêt vis-à-vis des consommateurs, des clients. Elle véhicule une image positive et suscite un sentiment de proximité avec l’entreprise.

Modéliser sa culture d’entreprise

Sur le blog A choisir, on a choisi de soumettre trois conseils-clés aux dirigeants de sociétés, afin de poser les fondations d’une culture d’entreprise solide :

  1. Choisissez bien votre équipe. Le recrutement de vos éléments pourrait bien être la cause numéro un de votre succès ou de votre échec. Rencontrez-les et mettez-les à l’épreuve afin d’observer leur comportement en conditions réelles ;
  1. Respectez les valeurs que vous véhiculez. C’est pourquoi il faut choisir ses valeurs avec soin afin d’être sûr de rester cohérent. On vous attend au tournant. On souhaite suivre l’exemple d’un dirigeant qui tient la route et inspire confiance ;
  2. Ayez une culture définie mais soyez capable de la rendre évolutive. C’est-à-dire que vous saurez la transformer et l’adapter à un environnement dont l’économie et les codes sont en perpétuel changement.

Notez que la culture d’entreprise n’est pas qu’informelle, elle peut également se voir matérialisée dans une charte. On peut l’annexer au règlement intérieur ou encore l’afficher dans les locaux de l’entreprise. De cette manière, elle est facilement accessible aux nouveaux embauchés et plus virale, dans le bon sens du terme.

Notez qu’il serait dommage de négliger le développement d’une culture d’entreprise. D’autant que celle-ci ne coûte rien,permet d’augmenter sensiblement le chiffre d’affaires et évite le turn-over.Il en va de la pérennité d’une société.

Crédit photo : https://pixabay.com/fr/users/StartupStockPhotos-690514/

spacer

Leave a reply