aides-auditives-audioprothesiste

Quel appareil auditif choisir ?

Au fil des années, le marché des appareils auditifs s’est bien développé. Il existe aujourd’hui plusieurs modèles d’aides auditives, qui présentent des caractéristiques différentes. Si vous souffrez de troubles de l’audition, votre médecin ORL peut vous délivrer une ordonnance pour vous faire appareiller. Une fois cette ordonnance en votre possession, il ne vous reste plus qu’à vous adresser à un audioprothésiste. Ce spécialiste des prothèses auditives est le seul habilité à vous vendre un appareil de ce type.

Les différents types d’aides auditives

Parmi les aides auditives commercialisées par les audioprothésistes, on en retrouve trois grands types : les intra-auriculaires, les mini-contours et les contours classiques. Chaque modèle a ses propres spécificités et conviendra plus ou moins à votre situation. C’est le rôle de l’audioprothésiste de vous conseiller l’un ou l’autre de ces modèles.

            Intra-auriculaires

Comme leur nom l’indique, les appareils intra-auriculaires sont des appareils qui se glissent directement à l’intérieur de l’oreille, dans le conduit auditif. Ils ressemblent à de petites oreillettes et ont l’avantage d’être discrets, voire invisibles. Pour vous offrir un confort maximal, ils sont réalisés grâce à un moulage de votre conduit auditif, à condition que celui-ci soit assez large. Néanmoins, du fait de leur petite taille, les appareils auditifs intra-auriculaires ne sont pas suffisamment puissants pour contrer une perte auditive importante. On les réservera donc plutôt aux baisses d’audition faibles à modérées.

            Contours classiques

Les contours classiques sont les appareils auditifs les plus répandus sur le marché. Ce type de prothèse se compose de plusieurs parties :

  • Une coque abritant un petit micro, placée derrière le pavillon de l’oreille ;
  • Un embout, placé dans le conduit auditif ;
  • Un cordon, qui relie la coque et l’embout.

Plus robustes, mais aussi plus puissants, les contours d’oreille sont parfaitement indiqués pour les pertes auditives les plus sévères. Il est également plus facile de les manipuler, que ce soit pour les réglages ou le remplacement des piles. Ces dernières bénéficient d’ailleurs d’une meilleure autonomie.

            Mini-contours

À mi-chemin entre les contours d’oreille et les appareils intra-auriculaires, vous pourrez aussi trouver des mini-contours d’oreille. Le fonctionnement est le même que pour des contours classiques, mais la coque placée derrière l’oreille est de plus petite taille. Là encore, la petite taille de cette prothèse auditive la rend inadaptée si vous souffrez d’une baisse importante de l’audition. En revanche, pour les pertes auditives légères à modérées, elle est parfaitement adaptée !

Les critères de sélection

Sans l’avis d’un spécialiste, difficile de savoir vers quelle aide auditive s’orienter. Heureusement, les audioprothésistes sont capables de vous dire quelle solution est la plus adaptée à votre situation. Pour cela, ils s’appuient sur plusieurs critères bien précis.

            Votre trouble de l’audition

En premier lieu, l’audioprothésiste va considérer le trouble auditif dont vous souffrez. En effet, vous n’aurez pas forcément besoin de la même prothèse selon que vous souffrez d’acouphènes ou de presbyacousie. Mais plus que le trouble auditif en lui-même, c’est également son intensité qui est prise en compte. Ainsi, si vous souffrez d’une perte auditive importante, il sera préférable de vous équiper d’un contour d’oreille classique. Par contre, si vous souffrez d’acouphènes plutôt légers, un mini-contour ou un appareil intra-auriculaire sera probablement suffisant.

            Votre budget

Actuellement, les prothèses auditives ne sont que partiellement remboursées par la Sécurité Sociale, même si la situation devrait bientôt changer. Pour une personne de plus de 20 ans, le remboursement s’élève à 199.71 euros par prothèse. Or, le prix moyen d’un appareil auditif s’élève à 1500 euros. Le prix devient donc un critère essentiel pour choisir ses aides auditives, car tout le monde n’a pas les moyens de payer plus de 2000 euros pour se faire appareiller. Heureusement, les audioprothésistes disposent en général d’une gamme assez large, avec des appareils premier prix à 500 euros. Il faudra toutefois faire l’impasse sur certaines technologies plus avancées, comme la possibilité de recharger ses prothèses ou de les régler grâce à son smartphone (aides auditives connectées).

            Votre mode de vie

Enfin, votre audioprothésiste va également prendre en compte votre mode de vie, afin de vous proposer une solution qui vous convient parfaitement. Ainsi, pour les personnes jeunes, qui préfèrent rester discrets quant à leurs troubles de l’audition, il sera possible de vous tourner vers des intra-auriculaires. Par contre, pour des personnes âgées, qui ont du mal à manipuler de petits objets, on recommandera plutôt des contours d’oreille traditionnels.

spacer

Leave a reply