images

Quelles sont les obligations légales du chasseur immobilier ?

Trouver un bien immobilier malgré les offres qui abondent sur internet et dans les journaux n’est pas toujours facile. Beaucoup de particuliers sont réticents à l’idée de contacter les agences immobilières car souvent, leur seul objectif est de vendre afin de toucher une commission. Toutefois, ces dernières années, un nouveau métier a fait son apparition dans ce milieu : le chasseur immobilier. On vous dit tout sur ce métier.

 En quoi consiste ce travail ?

Même si vous n’êtes pas à la recherche d’un bien ou si vous n’en avez aucun à vendre ou à faire louer, vous avez sûrement déjà entendu ce métier quelque part comme ici.En effet, le chasseur est une personne qui s’occupe de la recherche d’un bien pour le compte d’un client. Il se différencie d’un agent par le fait que son seul objectif est la satisfaction de celui-ci.

En effet, les agents immobiliers proposent parfois à des clients des biens qui ne rentrent pas forcément dans leurs critères de recherche, car leur but est de vendre. Le chasseur immobilier quant à lui a tout intérêt à trouver la maison de vos rêves car ce n’est qu’après signature du contrat qu’il touchera une commission !

De plus, en faisant jouer ses relations, il pourra vous trouver rapidement ce que vous recherchez. Il vous suffit de lui donner précisément vos critères. Cela vous évitera aussi les visites interminables dans plusieurs quartiers. Votre chasseur sélectionnera les plus belles maisons pour vous et vous n’aurez plus qu’à choisir parmi ces dernières.

 Le métier conformément à la loi

C’est un métier qui est encadré par la loi, notamment la loi Hoguet N°70-9 du 2 janvier 1970. Cela implique donc qu’il y a quelques obligations légales. Tout d’abord, le chasseur doit obligatoirement posséder et présenter une carte professionnelle transaction immobilière à ses clients. Cette carte est délivrée par la chambre de commerce et d’industrie ou encore par la préfecture de police.Elle doit aussi être renouvelée chaque année. Visitez ce site.

Ce renouvellement s’accompagne d’une formation professionnelle continue. Par ailleurs, il doit travailler sous mandat de recherche, à la différence d’un agent immobilier qui négocie un contrat de vente. Seront mentionnées dans ce mandat toutes les informations essentielles au déroulement de son travail, c’est-à-dire la durée, le montant des honoraires, les photos…

Toujours selon la loi Hoguet, le chasseur immobilier n’aura nullement le droit de facturer des frais de recherche ou des frais de dossiers. Il ne touchera son dû qu’après signature de l’acte définitif. D’ailleurs, il a aussi l’obligation légale de mettre à la disposition de ses clients un barème de rémunération clair et précis, exprimé en TTC.

Pour le cas du démarchage à domicile, c’est-à-dire si le chasseur doit se rendre chez ses clients à défaut d’avoir son propre local, la loi Hamon lui impose de présenter un document d’information précontractuel ainsi qu’un délai de réflexion de 14 jours.

Le chasseur immobilier, même s’il travaille pour son propre compte doit respecter toutes ces obligations. Les clients de leur côté doivent aussi en prendre connaissance, car le non-respect de l’une de ces lois entraîne des sanctions. En réalité, il n’existe aucune différence vis-à-vis de la loi pour ce qui est du métier de chasseur et d’agent immobilier. Dans tous les cas, si vous comptez faire appel aux services d’un chasseur, assurez-vous qu’il est bien réglo !

spacer

Leave a reply