vl090623413

Quel format de jeu choisir pour jouer avec mon enfant ?

Il ne faut pas oublier que chaque enfant est un individu, qu’il a son rythme propre d’évolution et surtout qu’il est inutile de vouloir comparer les enfants du même âge. L’un va marcher à dix mois et l’autre à un an et demi sans que cela préjuge d’un quelconque retard. Sûrement que celui qui a marché plus tard, parlera plus tôt ou mieux, ou aura développé un autre aspect comme la dextérité manuelle.

A chaque stade son jouet

Pendant les premiers mois, la préhension est encore difficile et les jouets devront être bien adaptés à la taille des petites mains maladroites. Ils ne devront pas être trop compacts pour présenter des parties faciles à saisir, comme par exemple des pattes plus fines que le reste du corps pour les petits animaux en caoutchouc ou en peluche.

Le tout jeune enfant éprouve beaucoup de plaisir à constater que par son action sur le jouet il provoque une réaction comme un sifflement ou un couinement. Au fur et à mesure qu’il grandit, il s’intéressera à absolument tout ce qui l’entoure, aussi bien jouets que batterie de cuisine de sa maman.

Etre attentif à son développement

En prêtant de l’attention à ses activités favorites, on aura une idée bien plus intéressante que celles figurant sur les emballages pour trouver le format de jouets adapté à ses goûts et à ses capacités. En grandissant, l’enfant fera de plus en plus appel à sa raison, il fera des expériences sans cesse renouvelées pour comprendre le monde qui l’entoure.

Alors qu’on croit qu’il s’amuse simplement, il développe à son rythme ses facultés intellectuelles de manière empirique. Ce que tous les enfants préfèrent par dessus tout c’est jouer avec leurs parents. Les jeux partagés vont revêtir un aspect affectif essentiel pour leur développement psychique.

Jouer pour partager

Il faut veiller à ne pas leur proposer des jouets trop petits qu’ils auront du mal à manipuler au départ et qu’ils risquent d’ingérer. Puis, petit à petit, on peut aller vers des éléments de plus en plus complexes et de petite taille. Pour éviter toute frustration ou déception, on fera un test sur ce jouet qu’on a projeté de leur offrir, en utilisant par exemple des objets du quotidien de taille similaire.

Un jeu partagé avec ses proches sera toujours une bonne stimulation pour l’enfant et suscitera son désir de leur prouver non seulement qu’il est capable de comprendre et de partager un jeu, mais aussi qu’il est capable de lui-même d’aller plus loin en trouvant de nouvelles applications que celles qu’on lui a expliquées.

spacer

Leave a reply