skitterphoto-1361-default

Comment choisir le plan de travail de sa cuisine ?

Qu’il soit sur-mesure ou pré-réalisé, le choix d’un plan de travail de cuisine est important pour une utilisation optimale au quotidien et pour une intégration parfaite dans le décor de sa maison.

Le choix de la taille

La taille du plan est importante car elle a une implication directe sur l’utilisation. En effet, un immense plan de travail, comme par exemple dans les cuisines américaines, sera à la fois un espace de découpe, de préparation culinaire mais aussi de table de cuisine ou de bar. Au contraire, un petit plan ne pourra être utiliser que pour poser des plats ou pour égoutter la vaisselle. Même si tout le monde n’a pas la même utilisation d’une cuisine, le grand plan de travail, de pat ses différentes utilisations, est à privilégier. Seuls le manque de place et de budgets engagera le consommateur a acheter un plan réduit.

Le choix du matériau

Une fois la taille décidée, il convient de faire le choix du matériau. Celui-ci peut être de toutes sortes et de budgets complètement différents. Nombreuses sont les caractéristiques à prendre en compte :
- le budget
- la solidité
- le nettoyage
- la durée dans le temps
- le design
- la garantie

Le budget est malheureusement un des premiers points à prendre en compte. Tout le monde n’a pas 5000 € à investir dans un plan de travail sur mesure.
Une fois toutes ces caractéristiques prises en compte, le choix du matériau peut se faire. Voici une liste de matériau, du moins cher au plus onéreux :
- le stratifié : facile à découper et bon marché, il s’intègre aux cuisines d’étudiant ou de maison secondaires. Il est possible d’opter pour des finitions décoratives imitant les effets de la nature. Il n’est pas très solide et devra être remplacé plus souvent, ce qui n’est pas gênant vu le budget.
- l’aggloméré : il sert souvent de base à un plan de travail carrelé. Cette finition est plutôt destinée aux bricoleurs. Selon la conception et le carrelage acheté, il peut être solide et durable dans le temps.
- le bois brut : le choix est vaste, la solidité et la durabilité seront différentes selon l’essence du bois et la finition appliquée (vernis, peinture ou brut). Le pin est le moins onéreux mais le moins durable. Le chêne est un bon choix.
- la finition inox : souvent utilisé dans les studios mais aussi dans les cuisines de restaurant, l’inox est une matière intéressante car durable et hygiénique. Mais la finition ne plait pas à tout le monde et le sur-mesure peut revenir cher.
- la pierre : le haut de gamme pour la cuisine. C’est une finition onéreuse mais durable, facilement lavable, solide et qui peut durer toute une vie. L’investissement peut valoir le coup lorsqu’on est certain de ne pas changer de goût en matière de décoration. Le plan de travail en pierre peut être en granit, en quartz, en céramique.

spacer

Leave a reply