Kleines Mädchen spielt im Kinderzimmer

Comment choisir des jouets pour des enfants de bas âge ?

Si certaines substances comme le bisphénol A sont d’ores et déjà interdites au niveau européen dans la composition des objets de puériculture, on ne sait pas grand chose sur les autres bisphénols et leurs conséquences sur la santé de nos enfants.

Le plastique, partout

Une grande majorité des jouets sont fabriqués en plastique et les lobbies de cette industrie sont particulièrement efficaces pour organiser une opacité généralisée concernant cette matière. Le monde scientifique lance très régulièrement des alertes mais le principe de précaution a beaucoup de mal à percer dans ce domaine pourtant si crucial et dont les conséquences peuvent s’avérer graves dans le futur.

Devant le manque de clarté sur la composition des matériaux utilisés pour la fabrication des jouets, les parents se demandent a quoi se fier pour l’achat des jouets des bébés ? Il faut savoir avant tout se méfier des étiquetages qui eux aussi sont opaques, notamment concernant l’origine.

Le pouvoir des consommateurs

On ne peut être sûr qu’un jouet estampillé d’origine européenne soit entièrement fabriqué et contrôlé en Europe. Ses matières premières peuvent très bien provenir de destinations lointaines beaucoup moins contrôlables et l’industrie du jouet en plastique se garde bien de renseigner les parents sur tous les composants utilisés.

Les pouvoirs publics n’ont pas l’air de prendre la mesure de l’enjeu pour la santé publique et on peut se demander s’il faut attendre un scandale avéré pour agir. Il ne faut pas oublier que le consommateur possède l’énorme pouvoir de boycotter des jouets dont il n’est pas certain de l’innocuité sur la santé de son enfant. Ce n’est bien sûr pas si facile devant le marketing bien organisé pour éveiller les besoins des plus jeunes, mais il y va de leur sécurité. La résistance commence à s’organiser par exemple sur le site http://blogueuse-cornue.com/.

Choisir des jouets traçables et naturels comme Sophie la Girafe

Dans le contexte actuel où les parents de jeunes enfants prennent de plus en plus conscience de la nécessité d’apporter une attention particulière aux composants des jouets qu’ils leur offrent, il n’est pas étonnant de voir l’industrie du jouet répliquer par l’intermédiaire de lobbies puissants en mettant en cause des jouets composés entièrement de produits naturels comme Sophie la Girafe par exemple.

Si Sophie la Girafe connaît aujourd’hui un succès mondial, si elle réjouit les bébés depuis plusieurs générations c’est précisément parce qu’elle n’a pas varié depuis sa création et surtout que sa composition et sa fabrication sont traçables de bout en bout de la chaîne.

Ce genre de jouet dont la qualité et la sécurité ne sont plus à démontrer représente une concurrence dont l’industrie voudrait bien se débarrasser. Tant que les scientifiques ne sont pas vraiment entendus et tant que les fabricants de jouets ne mettent pas en œuvre une information détaillée, complète et honnête, les parents ont le choix de privilégier des jouets composés de produits naturels à l’origine et à la fabrication bien déterminée.

spacer

Leave a reply