Capture1

Choisir Deux célébrations sud-coréennes qui valent la peine d’être vécues

La Corée du Sud est un pays de l’Asie de l’Est qui possède une culture traditionnelle authentique. Cette facette se remarque surtout à travers ses débauches et ses cérémonies qu’elle fête tout au long de l’année. Les ancêtres et les aînés occupent une place importante dans le folklore sud-coréen. C’est pour cela que lors de la célébration du Seolnal ou le Nouvel An, le peuple de cette nation magnifique revient dans leurs villes natales pour voir leurs parents et leurs familles. Durant cette date, les Sud-Coréens s’habillent avec des vêtements traditionnels et pratiquent quelques rituels uniques en son genre. En outre, le Chuseok figure parmi les incontournables solennités qu’il ne faut pas rater au fil d’un séjour dans cette partie de l’Asie. Connu également sous le nom de Hangkawi, le Chuseok est une fête par laquelle le peuple s’ébaudit de la bonne récolte. Comme le jour du Nouvel An, les Coréens visitent leur terre natale pour aller rendre hommage à leurs ancêtres en apportant des offrandes devant leurs tombes.

Se fondre dans les festivités de la Corée du Sud pendant le Seolnal

Chaque année qui correspond au premier jour du calendrier lunaire, la Corée du Sud est en effervescence pour le Seolnal ou le Nouvel An. Le foyer est au complet et ceux qui habitent loin du village natal rejoignent leurs proches. Les vacanciers qui passent dans les campagnes tout le long de leur séjour en Corée du Sud peuvent constater qu’en général, c’est le plus âgé du groupe qui accueille toute la classe familiale lors du Seolnal. Tout le monde enfile des Hanbok, des fameux costumes traditionnels qui font l’élégance du peuple sud-coréen. C’est le moment pour le clan de s’offrir mutuellement des cadeaux. Ces derniers sont principalement des coffrets en tout genre que les individus achètent dans presque tous les magasins. Le Seolnal est un jour spécial, car il permet de rassembler toute la génération. Les hommes, les femmes, les enfants en âge de comprendre mettent la main à la pâte pour préparer le grand festin. De l’aîné au plus jeune, chacun effectue les Sebae. Ces derniers sont des rituels complexes qui font la fierté de la Corée du Sud.

Capture2

Un petit coup d’œil sur le déroulement du Chuseok en Corée du Sud

À part le Seolnal, le Chuseok est une des cérémonies cruciales dans les coutumes ancestrales de la péninsule sud-coréenne. En conformité avec la tradition de cette nation, chaque groupe social revient dans le village pour partager un repas avec les membres de la famille et pour rendre hommage aux aïeuls. Pour d’autres Sud-Coréens, le Chuseok s’appelle Hangkawi ou « la grande moitié de l’automne ». Au cours de la célébration du Chuseok, le clan réalise quelques usages avant de procéder au Sungmyo. Dans chaque foyer, un autel est érigé pour accueillir les offrandes durant la Charye. Une table est dressée face au Nord pour mettre une grande quantité de nourriture qui est placée selon un ordre bien déterminé. Les plats traditionnels sont à l’honneur pendant le Chuseok. Les étrangers qui se sont fait inviter à la fête auront la chance de goûter au Japchae ou au Jeon. Après le repas, les adultes partent vers les tombeaux pour enlever les mauvaises herbes, c’est ce qui s’appelle le Beolcho. Une fois les sépultures nettoyées, toute la descendance s’incline maintes fois et sert un verre d’alcool aux ancêtres.

spacer

Leave a reply